CNGOF 2018_Prévention et protection périnéale en obstétrique | Gynerisq

CNGOF 2018_Prévention et protection périnéale en obstétrique

Recommandations du CNGOF publiées en décembre 2018 sur la protection périnéale pendant la grossesse et l'accouchement

Télécharger le document
Version 07 Déc 2018 - 213 Ko

INTRODUCTION – L’objectif de ces Recommandations pour la pratique clinique (RPC) était d’analyser l’ensemble des interventions possibles au cours de la grossesse et de l’accouchement permettant de prévenir les lésions obstétricales du sphincter anal (LOSA) et les symptômes périnéaux postnataux.

MATÉRIEL ET MÉTHODES – Ces recommandations ont été élaborées selon la méthode décrite dans le guide méthodologique de la Haute Autorité de santé (HAS).

RÉSULTATS – En cas d’antécédent de maladie de Crohn, de LOSA, de mutilation sexuelle, ou de lésion périanale, un examen clinique prénatal du périnée est recommandé (accord professionnel). Juste après l’accouchement, il est recommandé d’examiner le périnée à la recherche d’une LOSA (grade B) ; en cas de doute diagnostique, il est recommandé de demander un second avis (grade C). En cas de LOSA, il est recommandé de décrire de manière détaillée les lésions (avec leur degré) ainsi que leur réparation (grade C). Le massage périnéal pendant la grossesse doit être encouragé chez les femmes souhaitant le pratiquer (grade B). Aucune intervention avant le dégagement de la présentation n’a clairement démontré son efficacité pour réduire le risque de lésions périnéales. Il est  recommandé de contrôler manuellement le dégagement de la présentation céphalique et de soutenir le périnée postérieur afin de diminuer le risque de LOSA (grade C). Au cours d’un accouchement normal, la pratique d’une épisiotomie n’est pas recommandée pour réduire le risque de LOSA (grade A). En cas d’accouchement instrumental, une épisiotomie peut être indiquée pour éviter une LOSA (grade C). Lorsqu’une épisiotomie est réalisée, il est recommandé de choisir une incision médiolatérale (grade B). Il est recommandé d’expliquer l’indication et de recueillir l’accord de la femme avant de pratiquer une épisiotomie. Il n’est pas recommandé de proposer une césarienne programmée en prévention primaire de lésions ou de dysfonctions périnéales (grade B). Au cours de la grossesse et à nouveau en salle de travail, il est recommandé de s’intéresser aux attentes et d’informer les femmes sur les modalités de l’accouchement.

 

Nom du fichier : 2018_CNGOF_Prevention-Protection-Perineale-en-Obstetrique.pdf