RCOG_Umbilical Cord Prolapse | Gynerisq

RCOG_Umbilical Cord Prolapse

Recommandations du Royal College pubiées en novembre 2014 sur la procidence du cordon ombilical

Télécharger le document
Version 03 Nov 2014 - 386 Ko

Recommandations de grade B :

  • La césarienne est le mode d’accouchement recommandé lorsque la naissance par voie vaginale n’est pas imminente
  • En cas de RCF suspect ou pathologique la césarienne devrait viser à extraire l’enfant en 30mn maximum sans mettre en jeu la sécurité maternelle
  • Un clampage retardé du CO peut être envisagé si le nouveau-né va bien
  • Tous les membres de l’équipe soignante devraient recevoir une formation en gestion des urgences obstétricales incluant la procidence du cordon

Recommandations de grade C :

  • Le dépistage sélectif par échographie peut être envisagé chez les femmes avec une présentation du siège à terme qui sont candidates à un accouchement par voie basse
  • Les patientes ayant une rupture des membranes avant travail avec une présentation non céphalique, doivent être hospitalisées
  • L’extraction du siège est appropriée dans certaines circonstances, par exemple après la version podalique interne d’un deuxième jumeau.

Recommandations de grade D :

  • L’échographie de routine n’est pas suffisamment performante pour l’identification de la présentation du cordon en anténatal et ne doit pas être réalisée pour prédire un risque particulier de procidence du cordon
  • En cas de présentation transversale, oblique ou instable, il convient de discuter de l’admission à l’hôpital après 37SA et de conseiller aux patientes de se présenter de toute urgence en cas de signes de travail ou de suspicion de rupture de la membrane
  • La rupture artificielle de la membrane doit être évitée autant que possible si la présentation est mobile ou élevée
  • La procidence du cordon doit être suspecté lorsque le RCF est anormal, en particulier si ces anomalies apparaissent peu de temps après la rupture de la membrane, qu’elle soit spontanée ou artificielle
  • Les données sont insuffisantes pour évaluer le replacement manuel du cordon prolongé au-dessus de la présentation pour permettre la poursuite du travail. Cette pratique n’est pas recommandée.
  • Pour prévenir le vasospasme, il faut manipuler le moins possible les boucles de cordon situées à l’extérieur du vagin
  • Pour éviter la compression du cordon, il est recommandé de refouler la présentation manuellement ou en remplissant la vessie
  • Un accouchement par voie basse peut être tenté à dilatation complète avec des conditions en faveur d’une naissance rapide et en toute sécurité, en utilisant des techniques standard et en veillant à éviter, dans la mesure du possible, toute blessure du cordon
  • Un prélèvement du cordon doit être fait pour effectuer une gazométrie
  • Le risque de prolapsus du cordon doit être évalué chez les femmes qui souhaitent accoucher à domicile ou dans des centres dépourvus d’installations pour la césarienne immédiate et, systématiquement en début de travail
  • Une expectative volontaire doit être discutée en cas d’âge gestationnel au seuil de la viabilité (23-24SA)
  • Une réanimation immédiate du nouveau-né à la naissance doit être anticipée
  • Un support de recueil spécifique pour l’enregistrement des événements cliniques liés à la procidence du cordon est souhaitable

Recommandations ‘’accord d’experts’’

  • Les cliniciens doivent être conscients de plusieurs facteurs cliniques associés à la procidence du cordon ombilical
  • S’il s’avère nécessaire de rompre les membranes avec une présentation haute, cela doit être effectué avec une possibilité de césarienne immédiate
  • Les pressions exercées vers le haut sur la présentation doivent être réduites au minimum lors des examens vaginaux et autres interventions obstétricales en cas de PDE rompue
  • La rupture des membranes doit être évitée si, lors de l’examen vaginal, le cordon est senti sous la présentation et, la césarienne est généralement indiquée
  • La procidence du cordon doit être exclue à chaque examen vaginal pendant le travail et après une rupture spontanée des membranes, si des facteurs de risque sont présents
  • La fréquence cardiaque fœtale devrait être contrôlée après chaque examen vaginal pendant le travail et après une rupture spontanée de la membrane
  • Un examen vaginal au spéculum ou un TV doit être effectué en cas de suspicion de procidence du cordon
  • En cas de procidence du cordon avant dilatation complète, les préparatifs en vue de la naissance immédiate doivent être effectués
  • La compression du cordon peut être réduite si la mère adopte la position genou – thorax ou latérale gauche (de préférence tête en bas et oreiller sous la hanche gauche)
  • Une tocolyse peut être envisagée lors de la préparation à la césarienne s’il existe des anomalies persistantes du rythme cardiaque fœtal après des tentatives mécaniques de réduction de la compression, en particulier lorsque l’accouchement risque d’être retardé
  • Une discussion des événements doit être proposée à la patiente et éventuellement à ses accompagnants, à un moment qui convient à tous
  • Une déclaration d’événement indésirable doit être effectuée
Nom du fichier : 2014-RCOG-Procidence-du-cordon.pdf