SOGC_Insuffisance cervicale et cerclage cervical | Gynerisq

SOGC_Insuffisance cervicale et cerclage cervical

Recommandations de la Société canadienne publiées en décembre 2013 sur les indications de cerclage du col dans la prévention des fausses couches tardives et de l'accouchement prématuré

Télécharger le document
Version 02 Déc 2013 - 380 Ko
  1. Les femmes qui sont enceintes ou qui planifient une grossesse doivent faire l’objet d’une évaluation des facteurs de risque de l’insuffisance cervicale basée sur une anamnèse exhaustive à la recherche de manifestations évocatrices au cours d’une 1ere grossesse (ou grossesse probante). (III-B)
  2. Les femmes qui ont ou ont eu eu une fausse couche au deuxième trimestre ou un accouchement prématuré précoce devraient par la suite faire l’objet d’une évaluation détaillée (III-B)
  3. Chez les femmes qui présentent des antécédents d’insuffisance cervicale, un ECBU et uen recherche de vaginose bactérienne doivent être effectuées dans le cadre de la première consultation obstétricale, et toute infection ainsi mise au jour devrait être traitée. (I-A)
  4. Les femmes ayant eu au moins trois fausses couches au deuxième trimestre ou accouchements extrêmement prématurés et chez qui aucune cause particulière autre qu’une insuffisance cervicale potentielle n’a été identifiée doivent se voir offrir un cerclage planifié (à 12 – 14SA). (I-A)
  5. Dans le cas d’insuffisance cervicale où la mise en place d’un cerclage vaginal a échoué, la mise en place d’un cerclage abdominal peut être envisagée en l’absence de facteurs atténuants additionnels. (II-3C)
  6. Les femmes ayant eu une trachélectomie doivent bénéficier d’un cerclage abdominal. (II-3C)
  7. La mise en place d’un cerclage d’urgence peut être envisagée chez les femmes dont le col présente une dilatation inférieure à 4 cm, sans contraction, à moins de 24SA. (II-3C)
  8. Les femmes pour lesquelles un cerclage n’est pas envisagé ou justifié, mais dont les antécédents semblent indiquer un risque d’insuffisance cervicale (1 ou 2 fausses couches au deuxième trimestre ou accouchements extrêmement prématurés), devraient se voir offrir des évaluations échographiques en série de la longueur cervicale. (II-2B)
  9. La mise en place d’un cerclage devrait être envisagée, en présence d’une longueur cervicale ≤ 25 mm avant 24SA, sur une grossesse unique qui présentant une possible insuffisance cervicale ou des antécédents d’accouchement préterme spontané. (I-A)
  10. Le cerclage est inutile chez les patientes sans facteur de risque et chez lesquelles a été découvert fortuitement un col court (II-1D)
  11. Les données actuelles n’autorisent pas la mise en place planifiée d’un cerclage dans le cadre d’une grossesse multiple, même en présence d’antécédents d’accouchement préterme; ainsi, cette pratique devrait être évitée. (I-D)
  12. Dans le cadre d’une grossesse multiple, la mise en place d’un cerclage en fonction de la longueur cervicale n’est pas soutenue par la littérature. (II-1D)
Nom du fichier : 2013-Insuffisance-cervicale-et-cerclage.pdf