Conduite à tenir devant une femme ayant une cytologie cervico-utérine anormale | Gynerisq

Conduite à tenir devant une femme ayant une cytologie cervico-utérine anormale

Recommandations de l'Institut National du Cancer (INC) sur la prise en charge d'une cytologie cervico_utérine anormale avec un document interactif facilitant l'utilisation pratique

Télécharger le document
Version 12 Déc 2016 - 9 Mo

Ces recommandations nationales sont destinées aux professionnels impliqués dans le parcours de soins des femmes confrontées à cette situation (notamment aux gynécologues, médecins généralistes, colposcopistes, anatomocytopathologistes, virologues, microbiologistes et sages-femmes). Il est rappelé que les recommandations ne permettent pas d’envisager l’ensemble des situations cliniques et ne peuvent donc se substituer au jugement et à la responsabilité du médecin vis-à-vis de sa patiente. Les patientes concernées par ces recommandations sont celles éligibles au dépistage du cancer du col de l’utérus, immunocompétentes et âgées de 25 à 65 ans. Dans l’état actuel des connaissances, la conduite à tenir sera la même pour les femmes vaccinées ou non. En revanche, les femmes immunodéprimées ne sont pas concernées par ces recommandations. La mise à jour du rapport Morlat 2016 sur la « Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH » (document en cours d’élaboration à la DGS) comprendra une partie sur la cytologie anormale chez les femmes infectées par le VIH.

Nom du fichier : Conduite_a_tenir_devant_une_femme_ayant_une_cytologie_cervico_uterine_anormale_Reco_mel_20170123.pdf