Antenatal and intrapartum interventions for preventing cerebral palsy: an overview of Cochrane systematic reviews (Review) | Gynerisq

Antenatal and intrapartum interventions for preventing cerebral palsy: an overview of Cochrane systematic reviews (Review)

Mise au point publiée en Août 2017 sur les revues consacrées par la Cochrane aux effets potentiellement bénéfiques ou nocifs d'interventions médicales antenatales ou intrapartum.

Télécharger le document
Version 21 Août 2017 - 83 Ko

Cette mise au point résume les preuves tirées des revues Cochrane sur les effets des interventions anténatales et intrapartum sur la paralysie cérébrale. Elle peut être utilisé par les chercheurs, les financeurs, les décideurs, les cliniciens et le grand public pour faciliter la prise de décision et la traduction des données factuelles. Nous recommandons aux lecteurs de consulter les revues Cochrane citées pour évaluer formellement les autres avantages ou inconvénients des interventions étudiées, y compris les effets sur les facteurs de risque de paralysie cérébrale (comme la réduction de l’hémorragie intraventriculaire chez les bébés prématurés à la suite d’une exposition à des corticostéroïdes prénatals).Le Sulfate de magnésium pour la neuroprotection fœtale, chez les patientes à risque d’accouchement prématuré, peut prévenir la paralysie cérébrale. L’antibiothérapie prophylactique en cas d’accouchement prématuré à membranes intactes et la naissance prématurée immédiate plutôt que différée en cas de suspicion de risque fœtal in utero, peuvent augmenter le risque de paralysie cérébrale. Des doses répétées comparées à un traitement unique de corticostéroïdes prénatals chez les femmes présentant un risque d’accouchement prématuré n’ont pas d’incidence notable sur le risque de paralysie cérébrale.

La paralysie cérébrale est rarement diagnostiquée à la naissance, elle a des facteurs de risque et des causes variés, avec une incidence d’environ 1/500 enfants. À ce jour, seule une faible proportion des revues Cochrane évaluant les interventions anténatales et intrapartum ont été en mesure de donner un résultat. Il est urgent de disposer d’un suivi à long terme par des essais randomisés contrôlés portant sur les facteurs de risque de paralysie cérébrale et de recourir à des évaluations relativement nouvelles (notamment celle des ‘’mouvements généraux’’ chez le nourrisson). Ces études doivent être rigoureuses dans leur conception et viser une cohérence dans la mesure et le compte rendu des résultats afin de faciliter la mise en commun des données,

Nom du fichier : 2018_Cochrane_CP_-Prevention-antenatale-et-intrapartum.pdf