2013 BMJ Qual Saf _ Cognitive debiasing 1 : origins of bias and theory of debiasing / Débiasing cognitif 1 : origines des biais et théorie du débiasing | Gynerisq

2013 BMJ Qual Saf _ Cognitive debiasing 1 : origins of bias and theory of debiasing / Débiasing cognitif 1 : origines des biais et théorie du débiasing

article sur la théorie des biais du raisonnement médical, publié sous la direction du Dr Pat CROSKERRY urgentiste, enseignant chercheur canadien (Halifax), ayant beaucoup travaillé dans le domaine de la sécurité des patients et en particulier les processus de décision clinique.

Télécharger le document
Version 23 Juil 2013 - 674 Ko

RESUME : De nombreuses études ont montré que les erreurs de  diagnostic dépendent de divers facteurs. Les facteurs psychologiques sont fondamentaux en inflencant les performances cognitives du décideur. Ce premier article aborde les bases du raisonnement et la théorie du ‘’double processus’’ (Dual Process Theory ou DPT) de la prise de décision. Les propriétés générales du modèle DPT, telles qu’elles s’appliquent au raisonnement diagnostique, sont passées en revue. Divers biais cognitifs et affectifs sont connus pour compromettre le processus décisionnel. Ils semblent pour la plupart concerner les processus intuitifs rapides du type 1 qui dominent (ou conduisent) la prise de décision. Les processus de type 1 fonctionnent bien la plupart du temps, mais sont plus exposés aux biais. Supprimer ou du moins atténuer ces biais semble être un objectif important. Les origines des biais sont décrites. Le consensus est qu’il existe deux sources principales : les biais innés et câblés issus de notre passé et les biais acquis établis au cours du développement et dans nos environnements de travail. Les deux sont associée à la prise de décision abrégée sous forme d’heuristiques. D’autres travaux suggèrent que les facteurs ambiants et contextuels peuvent créer des situations à haut risque qui gênent les décideurs par des biais particuliers. La fatigue, la privation de sommeil et la surcharge cognitive semblent être des déterminants importants. La base théorique de plusieurs approches du  »débiasing » sont ensuite discutées. Ces techniques, qui seront développées dans un deuxième article, ont en commun un découplage délibéré du traitement intuitif de type 1 et le passage au type 2 analytique afin que des jugements intuitifs inconscients puissent être soumis à vérification. Cette étape de découplage semble être la caractéristique critique du  »débiasing » cognitif et affectif.

Nom du fichier : 2013_-congnitive-debiaising-1.pdf