ACOG & AAP 2004_Neonatal Encephalopathy and Cerebral Palsy : Executive summary/Mise au point sur l’Encéphalopathie Néonatale et la Paralysie Cérébrale | Gynerisq

ACOG & AAP 2004_Neonatal Encephalopathy and Cerebral Palsy : Executive summary/Mise au point sur l’Encéphalopathie Néonatale et la Paralysie Cérébrale

Les sociétés savantes américaines des Gynécologues Obstétriciens et des Pédiatres publient cette mise au point sur les critères à utiliser pour documenter un lien de causalité entre un événement hypoxique intrapartum, une encéphalopathie néonatale ou une paralysie cérébrale.

Télécharger le document
Version 08 Avr 2004 - 67 Ko

Les données essentielles publiées en 1999 par la Task Force Internationale sur la Paralysie Cérébrale initiée par la société de périnatologie d’Australie et de Nouvelle Zélande sont confirmées et précisées dans ce 1er Rapport des sociétés savantes des gynécologues obstétriciens et des pédiatres américains. Il insiste sur le  »passage obligé » que représente l’Encéphalopathie Néonatale (ENN) entre un événement hypoxique intrapartum et une éventuelle Paralysie Cérébrale séquellaire, tout en rappelant que la grande majorité des ENN n’ont pas une origine hypoxique. On précise les critères à utiliser pour documenter un lien de causalité entre un accident hypoxique intrapartum et une Paralysie Cérébrale avec : 

  • Quatre critères dits essentiels qui sont nécessaires pour pouvoir envisager l’hypoxie comme cause suffisante de la PC.
    • acidose métabolique définie par un pH < 7 et un DB ≥ 12mmol/l sur l’artère ombilicale
    • apparition précoce (dans le premières 24 heures) d’une encéphalopathie néonatale modérée ou sévère (chez un nouveau-né après 34 SA)
    • PC de type quadriplégie spastique ou de type dyskinétique
    • Exclusion d’une autre cause : traumatisme, troubles de la coagulation, infection ou anomalies génétiques
  • Cinq critères complémentaires qui individuellement ne sont pas spécifiques mais qui ensemble suggèrent une survenue intrapartum de l’hypoxie causale
    • événement hypoxique sentinelle survenu juste avant ou pendant le travail
    • apparition soudaine et persistante d’une bradycardie foetale ou, tracé du RCF associant une variabilité absente et des ralentissements répétés tardifs ou variables, survenant habituellement après un événement hypoxique sentinelle avec un tracé jusque là normal
    • score d’Apgar < 4 pendant plus de 5 mn
    • défaillance multiviscérale précoce, dans les premières 72 heures
    • imagerie cérébrale précoce montrant des lésions cérébrales aiguës non focalisées
    • Mis à part l’événement sentinelle, aucun de ces critères n’est synonyme d’hypoxie (d’autres causes, comme l’infection, peuvent les expliquer) et l’absence de l’un d’entre eux peut faire douter de la survenue intrapartum de l’hypoxie.
  • La déclaration insiste encore sur la nécessité de poursuivre les recherches et les mises à jours dans ce domaine

    

Nom du fichier : 2004_NE-and-CP_Executive-Summary.pdf