1998_Antepartum risk factors for newborn encephalopathy: the Western Australian case-control study/Facteurs de risque antepartum de l’Encéphalopathie néonatale | Gynerisq

1998_Antepartum risk factors for newborn encephalopathy: the Western Australian case-control study/Facteurs de risque antepartum de l’Encéphalopathie néonatale

Etude cas témoins portant sur 164 cas d'encéphalopathies néonatales modérées ou sévères

Télécharger le document
Version 05 Déc 1998 - 258 Ko

OBJECTIF: Déterminer les facteurs de risque antepartum de l’encéphalopathie chez le nouveau-né à terme.

MÉTHODES: Étude cas-témoins non comparée basée sur la population. Région métropolitaine d’Australie occidentale de juin 1993 à septembre 1995. Tous les 164 nourrissons nés à terme présentant une encéphalopathie modérée ou grave du nouveau-né; 400 contrôles sélectionnés au hasard. Estimations par la méthode des  »odds ratio ajustés »

RÉSULTATS: La prévalence à la naissance des encéphalopathies modérées ou graves du nouveau-né a été de 3,8 / 1000 naissances vivantes, la mortalité néonatale de 9,1%. Le risque d’encéphalopathie néonatale augmentait avec l’âge maternel et diminuait avec la parité. Il y avait un risque accru associé au fait d’avoir une mère sans emploi (rapport de cotes 3,60), un ouvrier manuel non qualifié (3,84) ou une femme au foyer (2,48). Les autres facteurs de risque d’avant la conception étaient l’absence d’assurance maladie privée (3,46), des antécédents familiaux de convulsions (2,55), des antécédents familiaux de maladie neurologique (2,73) et un traitement de l’infertilité (4,43). Les facteurs de risque pendant la grossesse étaient les suivants: maladie de la thyroïde maternelle (9,7), prééclampsie sévère (6,30), saignements modérés ou graves (3,57), maladie virale cliniquement diagnostiquée (2,97), non-consommation d’alcool (2,91); et anomalies placentaires constatées à l’accouchement (2,07). Les facteurs liés au bébé étaient le poids à la naissance ajusté en fonction de l’âge gestationnel entre le troisième et le neuvième percentile (4,37) ou en dessous du troisième centile (38,23). La relation de risque avec l’âge gestationnel était en forme de J, la période 38-39 semaines présentant le risque le plus faible.

CONCLUSIONS: Les causes de l’encéphalopathie néonatale sont hétérogènes et bon nombre des voies causales commencent avant la naissance.

Nom du fichier : 1998_Badawi_Antepartum-risk-factors-of-NE.pdf