III – Etape de récupération

BARRIERES :

  1. Réaliser l’intervention dans un bloc opératoire afin de pouvoir bénéficier d’une structure adaptée en cas de problème
  2. Injection antispasmodique
  3. Arrêt de la procédure
  4. Courte neuroleptanalgésie si patiente à jeun
  5. Rédaction et envoi au Laboratoire de la fiche d’information matériovigilance en cas d’incident ou accident directement lié au matériel.

 

Contrôle

  1. En cas d’échec, pas de conversion pour stérilisation tubaire coelioscopique sans accord préalable de la patiente.
  2. Comme pour tout geste endo-utérin, la suspicion de perforation ne doit pas conduire à une cœlioscopie systématique.