II – Etape de reconnaissance

Télécharger la Fiche

 BARRIERES

Repérage des complications per-opératoires

  1. Privilégier la réalisation de l’intervention sans anesthésie générale pour éviter de masquer une douleur en cas de difficultés ou de perforation
  2. Savoir arrêter l’intervention en cas de patiente hyperalgique ou agitée, de visibilité insuffisante, de difficulté persistante dans la mise en place de l’implant dans la trompe.
  3. Respecter les critères de bonne mise en place de l’implant (nombre de tours de spire intra utérine, visualisation des repères)

 

Contrôle de l’efficacité obligatoire 3 mois après le geste

Réalisation d’un ASP, d’une hystérosalpingographie ou d’une échographie 3 mois après.
Une difficulté opératoire, une durée d’intervention anormale (> 15 mn) imposent d’augmenter la vigilance et d’effectuer ce contrôle plus tôt.