III – Etape de récupération

Télécharger la Fiche

ACCOUCHEMENT PAR VOIE BASSE (AVB)

Les TROIS PALIERS DE PRISE EN CHARGE espacés AU MAXIMUM de 30 mn en l’absence de résultat doivent être connus et protocolisés avec notamment :

  1. la vérification de la filière génitale, le contrôle de la vacuité utérine (RU) et la mise en route du syntocinon, en même temps que le massage utérin vessie vide et le conditionnement adapté de la patiente pour évaluation et prise en charge des éventuelles répercussions hémodynamiques et/ou hémostatiques.
  2. l’utilisation du Nalador
  3. le recours aux techniques invasives (embolisation, capitonnage et ligatures vasculaires voir hystérectomie)*

    * D’autres techniques telles que l’utilisation du ballonnet de Bakri peuvent trouver leur place dans ce schéma en fonction des possibilités et expériences de chacun en sachant qu‘elles sont pour l’instant en cours d’évaluation et ne doivent pas retarder la prise charge officiellement recommandée

BARRIERES :

Protocoles connus avec répartition des rôles faite ‘’à froid’’

Vérification en ‘’début de garde’’ par l’équipe soignante des disponibilités chirurgicales et radio-interventionnelles

Circuit en place pour obtention de produits sanguins en moins de 30mn et si impossibilité du fait d’éléments extérieurs à l’équipe soignante signalement à la direction de l’établissement et éventuellement à l’ARS

Noter et respecter les délais – Il est souhaitable qu’un membre de l’équipe soit chargé de rappeler le temps écoulé (toutes les 15 mn par exemple) – Ces délais peuvent être raccourcis en fonction de la rapidité et/ou de l’abondance de l’hémorragie

Programmer des ‘’séances d’entraînement’’ et audits

Vérification régulière de l’accessibilité du matériel et des produits

Débriefing systématique en équipe de tous les cas ayant donné lieu à un appel pour saignement anormal

Procédure pour mettre à disposition salle d’intervention et personnel en cas de surcharge d’activité

ACCOUCHEMENT PAR CESARIENNE

Toute hémorragie doit être maitrisée avant fermeture.

BARRIERES :

Connaissance et apprentissage des procédures de traitement conservateur (ligatures vasculaires, capitonnage) en sachant que :

  • Les techniques de capitonnage sont surtout utiles en cas d’atonie utérine isolée.
  • Les techniques de ligatures vasculaires sont à privilégier en cas de saignement ayant une autre cause*.
  • L’hystérectomie d’hémostase sera envisagée en cas d’instabilité hémodynamique et/ou de non résolution définitive de l’hémorragie.

* Même remarque que pour les AVB