II – Etape de reconnaissance

 BARRIERES

Repérage des complications per-opératoires

  1. Privilégier la réalisation de l’intervention sans anesthésie générale pour éviter de masquer une douleur en cas de difficultés ou de perforation ; il est bien sûr possible en fonction du terrain de la patiente et de l’expérience de l’opérateur d’effectuer l’intervention sous AG.

Contrôle de l’efficacité

  1. Réalisation d’un ASP, d’une hystérosalpingographie ou d’une échographie 3D 3 mois après l’intervention ou plus tôt en cas de difficultés techniques.
  2. La méthode de contrôle à 3 mois est choisie par l’opérateur qui doit s’assurer lui-même du résultat.